La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne

01 Jun.

Rencontre avec Salvatore Iannello

temps de lecture 3'

De retour d’un voyage au long cours en voilier, Salvatore Iannello a pris la barre de la chocolaterie Galler. Rencontre avec un capitaine inspiré et inspirant.

L’histoire de Salvatore Iannello et de Galler ne date pas d’hier. D’abord conseiller financier indépendant pour Jean Galler, ce passionné de voyages acquiert Galler International en 1999. Avec sa petite équipe, il emmènera les chocolats Galler aux 4 coins du monde, jusqu’au Japon et au Moyen-Orient.

Lorsque Galler se restructure en groupe, en 2006, il en devient le Directeur Général… avant de revendre ses parts, en 2011, pour partir explorer le monde en voilier, avec sa famille.

Qu’est-ce qui vous a poussé à littéralement prendre le large en 2011 ?

C’était un rêve d’ado ! Le voyage a toujours été en moi. Les 10 années précédentes, j’avais régulièrement loué des bateaux et je me sentais prêt pour ça. Au-delà du voyage d’exploration, j’avais envie de vivre l’aventure, la vraie.

Vous pensiez déjà à l’éventualité d’un retour chez Galler ?

Non, pas du tout. J’avais le sentiment d’avoir donné tout ce que j’avais pu à Galler à ce moment-là. Nos chemins se séparaient tout simplement.

Au final, ce voyage au long cours a duré près de 4 ans. Que vous a-t-il apporté ?

Un sentiment de paix. Ce voyage m’a permis de m’aligner avec moi-même et mes convictions. Ça a été l’occasion pour moi de mettre de l’ordre dans mon esprit, de structurer ma pensée par rapport à des choses que je faisais de manière plus intuitive. Comme le fait de travailler avec mes équipes en mode collaboratif, par exemple.

Ma vision des entreprises, de leur mode de fonctionnement et de comment elles devraient évoluer s’est clarifiée. Pour moi, il est temps de sortir, de changer de paradigme : historiquement, les entreprises sont fondées sur le rapport de force. Je suis convaincu qu’il est temps d’adopter un nouveau modèle plus horizontal, basé sur la convergence d’intérêts.

Fin 2018, vous faites votre retour chez Galler. Qu’est-ce qui vous ramène ?

D’une part, je sentais que l’entreprise était en difficulté et que je pouvais l’aider. D’autre part, l’actionnaire majoritaire m’a contacté pour voir si je pouvais apporter des solutions.

Nous avons donc établi un plan d’actions pour redresser la barre et atteindre la rentabilité opérationnelle. Ensuite, avec les équipes et l’aide de partenaires externes, nous avons entamé une réflexion plus profonde sur le projet de Galler. Nous avons redéfini sa raison d’être, son mode de fonctionnement, ses engagements concrets, etc. pour aboutir à un vrai projet collectif.

Après des mois de travail en interne, le nouveau projet Galler se révèle au grand public. Comment vous sentez-vous ?

J’ai parfois l’impression de vivre un rêve, tant c’est l’aboutissement d’une réflexion de longue date. Je m’attends presqu’à ce qu’on me réveille et que je me retrouve sur mon bateau, au moment de prendre mon quart !

Qu’est-ce qui fait la force de Galler aujourd’hui ?

Avant tout, « la tribu Galler », toutes les personnes qui travaillent au sein de la chocolaterie. Notre force réside aussi dans l’héritage de Jean Galler : la passion du chocolat, du goût et des produits de qualité.

Un grand défi qui attend Galler dans les prochains mois ?

Notre capacité à communiquer avec le consommateur pour le transformer en consom’acteur, sans adopter un discours culpabilisant.

Un message à transmettre à celles et ceux qui suivent Galler depuis longtemps ?

Merci pour votre fidélité ! Nous sommes heureux de partager avec vous la passion du chocolat et du goût. Ce qui fait notre force, le goût, reste là. Mais nous voulons aller plus loin, notamment en matière nutritionnelle, pour que vous puissiez vous régaler tout en vous faisant du bien et croquer dans un chocolat pour un monde meilleur.

Thèmes

  • Interview. La vie de la Chocolaterie

Partager sur

Actualités

30 Jun.

Des investisseurs wallons rejoignent Galler

  • Interview. La vie de la Chocolaterie

30 Jun.

Pourquoi Fairtrade ?

  • Fairtrade

15 Jun.

4 choses que vous ne saviez pas sur le chocolat Galler

  • Chocolat. Fairtrade
This website uses cookies
We use cookies and similar techonologies to adjust your preferences, analyze traffic and measure the effectiveness of campaigns. You consent to the use of our cookies by continuing to browse this website.
Show Details
Name Description
GTM Here is the description for the GTM